menu
Panier
Retour

Mad Honey : le miel hallucinogène de l'Himalaya

13 sep 2019
5 min
Hunter Burroughs
Hunter Burroughs

La nature regorge de plantes étranges et merveilleuses, dont plusieurs sont bien connues pour leur capacité à modifier temporairement le fonctionnement du cerveau humain. Les champis à la psilocybine, la peyote, l'ayahuasca... la liste est longue. La nature est pleine de psychédéliques en tout genre et de choses bien plus étranges encore. Par exemple, le Stinkhorn hawaïen est un champignon à forme phallique qui provoque l'excitation chez les femmes inhalant son parfum, et qui peut même provoquer des orgasmes spontanés.

Stinkhorn hawaïen champignon

On sait que les humains mettent au point leurs propres hallucinogènes depuis des milliers d'années en utilisant des substances trouvées dans la nature et en les modifiant pour les adapter à leurs désirs. Mais une autre créature fabrique aussi ( par inadvertance ) un hallucinogène : l'abeille sauvage des falaises de l'Himalaya. Avec une longueur de plus de 3 centimètres, cette abeille géante est la plus grande au monde. Elle est connue pour produire du « mad honey » ( ou « miel fou » en français ). Ce miel est sombre et rougeâtre et peut provoquer des hallucinations. Dans la région ou le miel est produit, il est souvent vendu et utilisé en tant que médecine traditionnelle. Ce ne sont cependant pas les abeilles elles-mêmes qui produisent les composés hallucinogènes de ce miel, qui proviennent en fait des fleurs de rhododendron dont elles nourissent.

comment est-il produit

Il existe plus de 700 espèces différentes de rhododendron, mais seulement deux ou trois contiennent de la grayanotoxine. C'est ce que les abeilles sauvages de l'Himalaya utilisent pour fabriquer leur miel hallucinogène. Comme l'indique son nom grayanotoxin, c'est un composé toxique. Cependant, sous la forme de « miel fou », ses effets peuvent être très agréable.

Les gens qui vivent dans la région où se trouve le miel le consomment en infimes quantités. Un voyageur n'a pas osé en prendre plus qu'une simple cuillère à café, et cette dose a déjà suffit à l'étourdir. Alors que la plupart des miels sont sucrés, celui-ci est amer, et les habitants connaissent bien la dose qu'ils peuvent consommer confortablement et de manière responsable.

Les visiteurs, en revanche, sont connus pour leur consommation excessive. À trop forte dose, le mad honey peut provoquer une chute de tension, une arythmie, des nausées, des engourdissements, une vision floue, un évanouissement, des convulsions et des hallucinations plus puissantes que ce que la plupart des gens pourront tolérer ou trouver agréable. Bien que rares, il y a même eu des décès à la suite d'une surconsommation de ce miel.

Les propriétaires de boutiques qui vendent la substance en font donc rarement la promotion. Elle est disponible, mais seulement pour ceux qui sont déjà au courant. Cela semble toutefois être à la discrétion du propriétaire de la boutique. La législation sur son achat et sa consommation en France semble faire l'objet d'un vide juridique. Ce miel est également produit dans le nord de la Turquie, où il n'y a en revanche aucun obstacle à son achat ou à sa vente. Bien sûr, ça c'est une fois que le miel se retrouve en magasin. Sa récolte dans l'Himalaya est une autre histoire.

À quoi s'attendre pour votre premier trip psychédélique?
Related post
À quoi s'attendre pour votre premier trip psychédélique?

où le trouve-t-on ?

Certaines ruches sont au niveau du sol et sont donc facilement accessibles. D'autres... ce n'est pas pour rien qu'on les appelle les abeilles des falaises himalayennes. Certains chasseurs de miel locaux entreprennent la tâche de grimper à des hauteurs insensées ( 2500 mètres ou même plus ) dans le but de récolter le précieux. Et n'oubliez pas, il est gardé par les plus grandes abeilles du monde. Si vous le processus vous intrigue, vous pouvez visionner le documentaire « Chasseurs de miel hallucinogène » sur YouTube gratuitement. C'est fascinant, et ça vaut le détour!